CONSEILS POST-OPERATOIRES

Vous venez d’avoir une intervention de pose d’implants dentaires, ce qu’il faut savoir

 IL EST RECOMMANDE :
De ne pas faire de bains de bouche pendant 48 heures.
De prendre les médicaments prescrits jusqu’au bout du traitement indiqué pour les antibiotiques et anti-inflammatoires.
De ne pas se livrer à une activité physique importante durant les 3 semaines suivant l’intervention…

LA DOULEUR :
Celle-ci peut survenir dès la fin de l’intervention ou quelques temps après. Elle peut être d’une intensité variable selon les individus. A l’idéal, vous pouvez prendre un antalgique dès la fin de l’intervention afin qu’il agisse dès la fin de l’action de l’anesthésie.
Ne pas prendre d’aspirine.
Prendre les antalgiques prescrits au minimum pendant 48h après l’intervention même si la douleur est inexistante. Au terme des 48h c’est à vous de voir en fonction de la douleur ou non.
Si la douleur est intense et persiste après une semaine, téléphoner au cabinet.

LE SAIGNEMENT :
Un petit saignement peut persister quelques heures et teinter la salive les premiers jours.
Il faut éviter les bains de bouche (les 48 premières heures), tout mouvement de succion important ou d’exploration de la plaie avec la langue et ne pas se rincer car cela pourrait augmenter ce phénomène ;
Si le saignement est important, appuyer avec une compresse stérile pendant 30 mn et renouveler si nécessaire.
Si malgré ces recommandations le saignement persiste, téléphoner au cabinet.

L’OEDEME :
Après une chirurgie, un œdème peut apparaître de façon plus ou moins importante et rapide selon les individus. En général, pour des implants simples il n’y en a pas.
Il peut survenir le jour même de l’intervention voire jusqu’à plusieurs jours après.
Sa disparition pourra se faire rapidement ou progressivement ce qui est tout à fait normal. Des médicaments anti-inflammatoires vous ont été prescrits, il faut bien suivre l’ordonnance afin d’éviter au maximum ce phénomène.
De plus, dès votre retour chez vous, appliquez sur la partie du visage, en regard de l’intervention, une poche de froid ou une vessie de glace entourée d’un linge : la garder 30 min ; l’enlever 10 mn, la remettre 30 min… et ce un maximum de fois le premier jour et si besoin les 2 jours suivants en cas d’œdème.
Il faut également éviter la chaleur (soleil, boissons chaudes, …) et prévoir d’avoir la tête plus haute que les pieds lorsqu’on s’allonge.

L’HYGIENE BUCCALE :
Ne pas faire de bains de bouche pendant 48h après l’intervention.
Brosser dents et gencives normalement, sauf à l’endroit de la chirurgie (pendant 4 à 5 jours). Reprendre un brossage progressif lorsqu’il n’y a plus aucune sensibilité.
Des petits fils de sutures ont pu être utilisés. Ils sont très fragiles donc il faut éviter de tirer sur la joue ou de faire des grimaces. Les fils utilisés peuvent être résorbables auquel cas ils partiront tout seuls entre 2 et 6 semaines. S’ils sont non résorbables, un rendez-vous sera nécessaire pour les déposer.

ALIMENTATION :
Pour des implants simples il n’y a généralement pas de contrainte alimentaire à observer à part celle d’éviter les liquides très chauds. Pour les interventions importantes, il faut manger des aliments nourrissants mais mous (œufs, viande hachée, pâtes, purée, fromages et petits pots de bébé). En cas de mise en place d’une vis de cicatrisation de gencive le jour de la pose de l’implant, il est interdit de mastiquer sur la zone pendant les 3 mois de cicatrisation.

LE TABAC :
Le tabagisme est fortement déconseillé, il nuit à la cicatrisation des tissus et compromet l’ostéo-intégration de l’implant.

Risques et complications

Infection post-opératoire: elle se traduit par une rougeur et un écoulement de pus de la zone opérée. Une fièvre et de fortes douleurs non contrôlées font partie des symptômes. En cas de doute, contactez votre chirurgien-dentiste.

Perforation d’un sinus maxillaire : elle peut survenir en cas d’implant positionné sur la mâchoire supérieure. Les symptômes sont ceux d’une sinusite aiguë (douleurs, mouchage, nez bouché, mauvaise odeur dans le nez).
Un diagnostic sera posé par votre chirurgien-dentiste et aboutira soit à un traitement médicamenteux avec surveillance soit à la dépose de l’implant pour laisser le temps au sinus de guérir.

Lésion du nerf alvéolaire inférieur : si l’implant a été mis en place au niveau de la mâchoire inférieure, vous pouvez ressentir une perte de sensation ou un engourdissement (paresthésie) au niveau de la lèvre inférieure et un peu autour.
Ce phénomène est généralement temporaire, si vous avez un doute n’hésitez à contacter votre praticien.

Échec de l’ostéo-intégration : l’os n’arrive pas à se refermer autour de l’implant. En effet si la cicatrisation ne se fait pas correctement, l’implant n’est pas ostéo-intégré et il faut alors l’enlever et si possible en reposer un autre. Attention au tabac, au diabète non équilibré, au déficit en vitamines (C, B12, D) lié notamment à l’alimentation, qui sont des facteurs de risque.
En général, votre chirurgien-dentiste peut reposer gratuitement un nouvel implant.
La prise en charge de l’acte de repose ne peut être garantie pour les patients fumeurs car le choix de continuer de fumer malgré les risques est le leur. Il est intéressant de voir avec votre chirurgien-dentiste les différentes solutions existantes pour vous aider à arrêter de fumer.

Dans de très rares cas, l’implant ou le pilier peuvent se fracturer, il est alors nécessaire de les remplacer.

IMPLANTS DENTAIRES

Logo cabinet dentaire D2L

Tél : 04 77 70 15 11
58 bd Baron du Marais, 42300 Roanne
Plan du site